Bisonquinze décroche le bouclier UFAR 2014 à Sallanches

Ce sont 32 Bisonquinze accompagnés de leurs 11 supportrices qui se sont déplacés en Haute Savoie au pied du Mont Blanc avec Christophe notre super sympathique chauffeur de bus qui ne s'attendait pas à vivre son anniversaire (le 9/06) dans une telle euphorie. 

Avant tout un grand merci à l’organisation impeccable de nos  hôtes les « Têtes Blanches » de Sallanches et des quelques 115 bénévoles souriants et souriantes qui n’ont pas ménagé leur peine pour accueillir dans un cadre somptuex et surtout abreuver les anciens du rugby d’une grande partie de l’ovalie de France.

Je ne vous exposerai que le sportif, pour le festif les images devraient suffire à elles-mêmes et puis on ne peut pas tout dire ; qui pourrait comprendre « La résurrection de la papillotte » ou « Le chorégraphe visionnaire »  s’il ne l’a pas vécu.

Ce sont les Quinquas (80 !!!! joueurs pour les 35 équipes) qui ouvrent le tournoi avec leur match traditionnel à 13h30 en plein cagnard histoire de faire une pré-sélection avant les matches suivants.

 

Après cette mise en bouche place au 1er acte du tournoi.

Les équipes sont réparties en 6 poules de 5 pour s'affronter en 4 matches de 1x15 mn, 

Samedi nous sommes confrontés aux équipes suivantes

Les Ex et Lents d’Albertville

Les Patintat  de Beaumont de Lomagne

Les Rougets Bleus de Marseille

L’entente Olds Blacks/Gentlemen/Rugbyturé de Nuits St Georges/St Apollinaire/Gray

 

Ce sont donc les Ex et Lents que nous affrontons pour notre premier match et malheureusement, peu de temps après le coup d’envoi, Vincent doit laisser sa place l’arcade ouverte  par un soutien généreux de Yannick qui le fait basculer la tête la première dans le peu d’herbe du terrain.

Globalement nous dominons le match et après une ènième déferlante des avants, les ¾ sont lancés et Christophe nous délivre en inscrivant le seul essai du match.

Victoire 1-0

Ce sont nos vieilles connaissances Olds Blacks Gentlemen Rugbyturé qui sont nos adversaires pour notre second match qui voit les défenses des deux équipes prendre le pas sur les attaques et ainsi donner un résultat nul 0-0

3ème match contre les Rougets Bleus, enfin nous décidons de tout écarter plutôt que de retrouver un affrontement stérile comme le match précédent. En bout de ligne Doudou sert Bruno, petit crochet et roule ma poule ça va à dame, Bruno récidive peu de temps après en transperçant la défense adversaire. Victoire 2-0

 

Notre dernier match du jour est contre les Patintat qui organiseront le prochain tournoi national à Beaumont de Lomagne.

On les a vu jouer et ça envoi plutôt du très beau jeu. Thomas me dit, « t’as vu !!! leur 8 ressemble à Lionel Faure » « Ah ouais, t’as raison !!! » sauf que non..... il ne ressemble pas C’EST Lionel Faure, ancien pilier international de l’ASM Clermont, totalisant 8 sélections en équipe de France. Quel bel esprit de sa part dans le jeu, faisant jouer ses coéquipiers plutôt que de vouloir tout emporter. Du coup on se doute bien que ça va piquer les oreilles. Ce fut un match intense avec des temps de jeu moins hachés que précédemment. Logiquement ils prennent l’avantage avec leur centre qui s’engouffre  dans l’intervalle après un renversement d’attaque. Et puis on s’accroche, on se bat et sur un coup de pied à suivre de Geyser le rebond est favorable à Jef qui file à l’essai. Sur le renvoi nous sommes absents à la retombée du ballon et devons concéder une pénalité. Nos adversaires choisissent la mélée, départ en 3ème ligne que nous arrivons à contrer mais nouvelle pénalité et donc nouvelle mélée, c’est la dernière action !!!! Cette fois ils ouvrent grand large, longue  très longue passe qui fait la différence et très bel essai  à la clé. Défaite 1-2

Après la douche et la réhydratation nous allons dans l’immense chapiteau de cirque pour une première soirée de fête qui donnera naissance au « chorégraphe visionnaire ».

Nous rejoignons notre hébergement qui a la particularité de nous offrir un décrassage en règle puisque le bus ne pouvant s’engager dans la route menant au gîte, nous effectuons le dernier kilomètre (voir plus pour ceux qui zigzaguaient) à pied dans une pente avoisinant les 8%. Bien joué Francis, tu es un excellent préparateur physique, c’est surement ça aussi qui a permis un lendemain si fantastique.

Dimanche ne sera pas seulement le jour du Seigneur mais aussi le jour des Séniors Bisonquinze.

Après un réveil musculaire équivalent au décrassage mais dans l'autre sens, Christophe nous reconduit au superbe complexe sportif. Repas sous les arbres et nous voici prêt à en découdre avec nos prochains adversaires.